Introduction d’un nouveau partenaire

La recomposition familiale et l’introduction d’un nouveau partenaire de vie dans la vie des enfants

Après la séparation, il viendra un temps où le parent aura envie de refaire sa vie amoureuse.

Nous ne sommes pas seulement des parents et avoir une vie personnelle épanouie nous aide à être un parent épanoui. 

Voici quelques astuces pour accompagner vos petits et vos grands dans cette nouveauté qui demandera de l’adaptation. 

Même si c’est un élément emballant pour vous, vos cocos peuvent avoir besoin de temps pour s’adapter et ce n’est pas pour nuire à votre bonheur, c’est une question d’adaptation nécessaire. 

Voici quelques clés pour vous guider dans la réussite de la présentation de votre nouveau partenaire de vie : 

  1. Avoir fait le deuil de sa relation conjugale est favorable à la nouvelle union. 
  2. Cultiver une alliance avec votre coparent. 
  3. La présence d’un nouveau partenaire ne devrait pas venir modifier les ententes avec votre coparent. 
  4. Assurez- vous que le deuil de votre enfant soit fait et qu’il soit prêt pour un nouveau changement. Votre deuil est peut-être fait et vous êtes prêt à passer à autre chose, mais pour Coco, est-ce le cas? Cela fait quelques mois que maman et papa ne sont plus ensemble, il doit s’adapter à cette réalité et probablement qu’il doit aussi s’adapter à une nouvelle maison, si ce n’est pas deux. Il se peut que tout se passe bien, mais il se peut aussi que cela augmente l’anxiété, les troubles de comportements, l’opposition, etc. Soyez attentif à son niveau de capacité d’adaptation. 
  5. Prenez votre temps avant de présenter votre  nouveau partenaire puisque votre enfant risque de s’attacher, et cela serait une bonne chose puisque vous avez choisi quelqu’un de fabuleux. Mais si vous lui présentez plusieurs partenaires, il risque de devenir méfiant et de résister à s’attacher pour éviter de souffrir. 
  6. De plus, imaginez-vous la situation inverse. Si votre enfant, une fois adulte, vous présente un nouveau chum/blonde à tous les 3 mois…, que penseriez-vous? Prêcher par l’exemple pour que plus tard votre enfant développe des stratégies saines en relations de couple. 
  7. Avoir une discussion, avec son nouveau partenaire, sur son fonctionnement familial (temps parental, règles, méthodes éducatives, valeurs…) aidera à savoir si cette relation deviendra sérieuse ou non. Parfois, comme couple tout va bien, mais quand nous intégrons  les enfants, cela  devient plus complexe  d’où l’importance d’avoir une bonne discussion car si nous sommes dans le brouillard, il peut être risqué de terminer cette relation. Il est donc pertinent de faire un plan de match avant et ensuite de s’ajuster. Ainsi, nous agirons en prévention au lieu d’être en réaction. 
  8. Nous annonçons à notre coparent la présence de notre nouveau partenaire, car ce n’est pas à l’enfant d’apprendre cette nouvelle. 
  9. On peut même le présenter à l’autre et même faire un BBQ si tu en as envie. Rien ne dit que le tout doit être hostile et négatif.
  10. Garder en tête que c’est une personne de plus à offrir de l’amour à votre enfant.
  11. Une fois que la relation est sérieuse, nous présentons notre nouveau partenaire (sans ses enfants, une chose à la fois s’il vous plaît) à notre enfant dans un lieu neutre où l’objectif est d’avoir du FUN! Juste du FUN! Une fois terminé, tout le monde rentre chez soi (donc, pas de dodo chez l’autre).
  12. Nous y allons au rythme de l’enfant et nous explorons les résistances avec lui. 
  13. Une fois cette étape bien établie, nous pouvons présenter les enfants dans un contexte de plaisir partagé.  
  14. Encore une fois, nous y allons au rythme de l”enfant. Cela veut dire que nous l’accompagnons pour passer de la zone de confort à la zone d’apprentissage, évitons  la zone de danger. Stéphanie Deslauriers a d’ailleurs une superbe façon de l’expliquer. 

https://www.facebook.com/stephaniedeslaurierspsychoeducatrice/posts/7666416596717280

https://stephaniedeslauriers.com/outils-gratuits/ : Le principe de la zone 

  1. Nous introduisons ensuite des moments avec des dodos.

Si on est allé trop vite ? Que fait-on ? 

  • Reconnaître qu’on est allé trop vite est déjà un pas de géant.
  • On le nomme à son enfant et on s’excuse.
  • On prend un pas de recul et on ralentit avec son nouveau partenaire.
  • On est pas obligé de cesser la relation, mais on peut reprendre les étapes en douceur.
  • On avise le coparent.
  • On fait un conseil de famille avec tous les membres de la famille recomposée pour expliquer ce qui va se passer afin de réduire le sentiment de culpabilité des enfants.
  • Les enfants n’ont pas à se sentir mal que leur parent et sa nouvelle flamme se voit moins. C’est une adaptation et quand on fait des erreurs on s’ajuste.

Écoutez le podcast sur le même thème

5/5

Vous aimez cet article?

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Linkdin
Épinglez sur Pinterest

Laissez un commentaire

connexion

Déjà connecté ? Accéder à votre compte

Créer un compte

Communication coparentale
saine et fonctionnelle

Demandez votre outil gratuit

Pour optimiser votre coparentalité et améliorer la communication avec l’autre parent, cet outil vous donnera des pièges à éviter et des pistes de solutions.