Les écrans et les enfants : Un équilibre à trouver

Dans un monde de plus en plus numérisé, trouver l’équilibre entre le temps passé devant les écrans et les interactions humaines devient un défi, en particulier pour les familles. Cet article de blog s’inspire d’une conversation profonde avec Caroline Quarré, intervenante psychosociale et fondatrice de la clinique “Service Psychosocial Pas à Pas”, extraite de notre récent épisode de podcast “CoRsÉ”.

À travers cette discussion, nous explorons les impacts de l’utilisation des écrans sur le développement des enfants, leur santé mentale, et nous proposons des stratégies pour intégrer ces outils numériques dans nos vies de manière saine et équilibrée.

La Nature Humaine vs l’Ère Numérique

Dans notre dialogue avec Caroline Quarré, une mise en lumière pertinente a été faite sur l’essence de l’être humain, naturellement enclin à s’épanouir au sein de la nature et dans les interactions sociales directes, loin des distractions numériques. Cette connexion fondamentale avec notre environnement et nos semblables semble s’effriter progressivement avec l’avènement des technologies numériques, affectant surtout les plus jeunes parmi nous. Caroline pointe du doigt un phénomène alarmant : l’exposition précoce et excessive aux écrans conduit à une réduction notable du nombre de mots que les enfants sont capables d’apprendre et d’utiliser, symptôme d’une interaction humaine en déclin, remplacée par une consommation passive de contenu télévisuel.

Les Recommandations par Tranche d’Âge

Pour contrer ces effets indésirables, Caroline Quarré propose des lignes directrices claires, adaptées à chaque phase du développement de l’enfant :

  • 0 à 2 ans : Une période critique où l’exposition aux écrans devrait être nulle, favorisant ainsi l’exploration active du monde et les interactions riches et variées avec les personnes qui entourent l’enfant.
  • 2 à 5 ans : Limiter le temps d’écran à une heure par jour maximum, en privilégiant des contenus éducatifs de haute qualité et, idéalement, accompagnés d’échanges avec un adulte, pour transformer le visionnage en une expérience d’apprentissage partagée.
  • 6 ans et plus : Restreindre l’utilisation des écrans à deux heures par jour tout au plus, tout en restant vigilant aux éventuels impacts négatifs sur le comportement de l’enfant, sa santé mentale et son bien-être général.

L’Impact des Écrans sur la Santé Mentale et Physique

Caroline souligne que la surconsommation d’écrans peut altérer le développement des habiletés sociales chez les jeunes, augmenter les risques de myopie et perturber le sommeil. Elle invite les parents à réfléchir à l’impact à long terme de l’utilisation des écrans et à favoriser des activités qui encouragent les interactions humaines et le mouvement physique.

Vers une Utilisation Responsable des Écrans

  • Accompagnement : La présence active et participative des parents ou des tuteurs lors des moments d’écran peut métamorphoser cette activité en une précieuse opportunité d’éveil et de connexion.
  • Contenu Qualitatif : Il est crucial de sélectionner des programmes et applications qui encouragent la pensée critique, la créativité, et l’interaction, transformant ainsi le temps d’écran en un moment enrichissant.
  • Équilibre : Le secret réside dans la quête d’un équilibre harmonieux entre les activités numériques et les autres formes d’engagement, assurant un développement holistique et sain de l’enfant.

Conclusion

Les technologies numériques, dans l’optique partagée par Caroline Quarré, ne sont ni intrinsèquement positives ni négatives. Leur valeur et leur impact dépendent entièrement de la façon dont nous choisissons de les intégrer dans nos vies et, plus impérativement, dans celles de nos enfants. En adoptant une approche consciente, qui valorise la modération, l’interaction et l’équilibre, nous pouvons bénéficier des richesses du monde numérique tout en préservant et en cultivant notre bien-être et celui de nos proches.

Caroline Quarré – Portrait

Caroline Quarré est intervenante psychosociale et accompagne des jeunes et des familles depuis plus de 18 ans. Propriétaire de la clinique privée Service psychosocial Pas-à-Pas (Laurentides), autrice du livre L’enfant stressé (2019), elle présente ses conférences et ses formations à travers le Canada dans le réseau de la santé et de l’éducation.

Moi je l’aime parce que….

  • Elle est ambitieuse et à la fois centrée sur ses valeurs
  • Elle est engagé et dynamique
  • Elle vulgarise le contenu de recherche sans nous faire sentir coupable
  • Elle me fait rire et que j’ai appris à la connaitre et je l’adore tout simplement de par ce qu’elle est !

Pour suivre Caroline :

Obtenir un de ses services : https://www.pasapas.ca/


Écoute le sixième podcast CoRsÉ de la série

 


C’est ta première fois sur le podcast CoRsÉ ?

La coparentalité est parfois corsée, mais il n’est pas SI sorcier de mieux communiquer avec Cynthia Girard, psychoéducatrice, médiatrice familiale et psychothérapeute coparental.

CoRsÉ est un podcast hebdomadaire qui s’adresse aux parents en couple ou séparés ou en recomposition familiale et aux intervenants qui travaillent avec ces familles.

Si tu as des questions ou des sujets dont tu aimerais que je parle, écris-moi à consultation@girardcynthia.com

Vous pouvez partager le podcast s’il vous a plu et mettre des étoiles c’est comme ça qu’on va encore plus le faire connaître 🙂

Les liens pour me rejoindre / Mon univers

Écoutez le podcast sur le même thème

5/5

Vous aimez cet article?

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Partagez sur Linkdin
Épinglez sur Pinterest

Laissez un commentaire

connexion

Déjà connecté ? Accéder à votre compte

Créer un compte

Mieux communiquer avec son coparent

Demandez votre outil gratuit