Psychoéducatrice, Médiatrice familiale & Coach coparental

ÊTRE PARENT COMPORTE BEAUCOUP DE DÉFIS

La psychoéducatrice en moi comprend tout à fait que les joies d’être parent ne sont pas toujours évidentes lorsque la situation familiale dégénère. Ainsi, si vous vivez des problèmes avec la gestion des comportements, les crises, le sommeil, l’anxiété, la discipline, la psychoéducatrice que je suis peut être utile.

Que l’on soit séparé ou encore ensemble, être parent est le rôle d’une vie. Ainsi, la médiatrice familiale et la coach coparental que je suis peuvent vous guider dans ces transitions de vie remplie d’étapes à franchir.

MON BAGAGE D'EXPÉRIENCES

Je travaille comme psychoéducatrice et dans le domaine de la relation d’aide depuis 2008. J’ai aidé diverses clientèles, mais je reviens toujours à mes premières amours, soit l’accompagnement des familles et de leurs enfants.

De serveuse au banc d’écoles

J’ai débuté mon parcours professionnel comme serveuse dans les restaurants et déjà je comprenais que j’allais aider des gens dans la vie. La fibre de la psychoéducatrice était en moi, car je passais plus de temps à jaser avec mes clients que leur servir à manger.

Bref, j’ai fait beaucoup de bénévolat durant mes études afin d’expérimenter la relation d’aide. Ainsi, j’ai collaboré avec les jeunes contrevenants, les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme et les personnes suicidaires et les endeuillés. J’ai travaillé en centre de thérapie fermée comme intervenante auprès de clientèle aux prises avec des problématiques de santé mentale et de toxicomanie.

En route vers Montréal

Par la suite, j’ai déménagé à Montréal et j’ai débuté comme éducatrice en centre jeunesse pour la protection de l’enfance. Donc, j’ai aidé des familles et des enfants âgés entre 0 et 18 ans. J’ai été plusieurs années en centre de réadaptation. Principalement en enfance 6- 12 ans et en adolescence 12- 17 ans à soutenir et aider des enfants avec des vies familiales difficiles.

Ensuite, j’ai travaillé en foyer attachement où l’on accueille des enfants de 2 à 6 ans en trouble de l’attachement. Ces années ont été enrichissantes, mais aussi très difficiles pour l’intervenante en moi. L’animation est arrivée durant mon parcours avec des ateliers de stimulations pour parents et enfants de 0-3 ans ainsi que des groupes de développement d’habiletés sociales auprès d’adolescents.

Autres expériences

À travers toutes ces années, j’ai aussi en travaillé en CLSC en tant que psychoéducatrice avec une clientèle adulte aux prises avec des graves troubles de santé mentale (schizophrénie, bipolarité, psychose, etc).

Retour aux sources en DPJ

À la fin de mes études, je suis revenue au Saguenay Lac-Saint-Jean et j’ai poursuivi ma passion comme psychoéducatrice pour la protection de l’enfance. Cette fois-ci, j’ai concentré mon énergie à l’application des mesures, soit à l’accompagnement des familles à l’externe. Encore une fois, j’ai animé des groupes de développement de compétences parentales pour des parents d’enfants âgés entre 6 et 12 ans. J’ai côtoyé des familles en grandes vulnérabilités et des enfants placés en famille d’accueil. Mon implication comme psychoéducatrice auprès des familles a toujours été démarquée.

J’ai collaboré en centre de réadaptation comme psychoéducatrice et spécialiste clinique et j’ai contribué à l’ouverture du foyer de groupe de Roberval. Comme psychoéducatrice, la mission était de soutenir des adolescents en trouble grave du comportement et ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Le saut vers la pratique privée

Je pratique comme psychoéducatrice autonome depuis 2016 alors que j’étais en congé maternité. J’ai collaboré avec différentes cliniques et je continue aujourd’hui. Depuis octobre 2020, je suis à temps plein dans ma pratique autonome.

Dans les dernières années, j’ai investi beaucoup de temps à aider les familles séparées. Principalement celles qui vivent avec un conflit sévère de séparation et parfois de l’aliénation parentale. Je suis habilité à animer le groupe pour enfant : Confidence ainsi que des groupes de communication pour parent séparés.

Je donne des formations et des conférences pour les milieux de gardeainsi que pour des organismes durant différents évènements. J’offre de la supervision pour les équipes où l’arrimage des interventions et des visions communes sont plus difficiles ou tout simplement par souci de développement professionnel.

Ce qu’on dit de moi

J’adore être avec les parents et m’entretenir avec eux. J’ai un bon sens de l’humour et je suis une intervenante passionnée. D’ailleurs, on me dit souvent que je suis une psychoéducatrice, mais surtout une humaine très dynamique et que j’aime partager ma passion. Au plaisir de vous accompagner.

Répondre à vos besoins

Que le problème soit passager ou perdure depuis longtemps, la psychoéducatrice et médiatrice familiale en moi peut répondre à vos besoins. La psychoéducation peut vous aider si votre dynamique familiale, organisationnelle ou planification familiale ne va plus.

Lorsqu’on traverse une séparation conjugale, il est parfois difficile de tout clarifier soi-même. Le lot d’émotions et parfois l’entente avec notre ex-partenaire peuvent rendre les discussions tendues. Sans compter que lorsqu’il y a les intérêts des enfants au cœur de nos décisions, tout cela peut devenir mélangeant quant aux choix à faire.

La médiation familiale peut donc vous accompagner et vous guider dans ces prises de décisions. Je me fais un point d’honneur de toujours demeurer sensible à vos besoins.

Enfin, lorsque les conflits dus à notre séparation briment nos rôles de parents, le coaching coparental peut vous aider à retrouver un équilibre dans votre coparentalité.

« Psychoéducatrice, médiatrice familiale et coach coparental oui mais, surtout je suis une maman de trois enfants, dont deux jumelles identiques et un bébé. Il m’arrive aussi d’avoir des moments de doutes. »

MON PARCOURS DE FORMATION

Mes formations me permettent de rester à jour au niveau des connaissances et des études. Je base ma pratique sur les données probantes et les études scientifiques. Bien entendu, la psychoéducatrice suit son intuition et son énergie et cela sert bien mes clients jusqu’à ce jour.

Je tente d’être une psychoéducatrice professionnelle présente, authentique, emphatique, chaleureuse, à l’écoute et ouverte. La vérité infuse n’existe pas donc je demeure humble lorsque je ne connais pas la réponse. Par contre, je vais m’organiser pour aller chercher les réponses afin de mieux vous servir.

En 2010

J’ai fait mon baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et à Montréal (UQAM). Ensuite, j’allais débuter mon doctorat en psychologie alors que j’ai réalisé que ce n’était pas assez concret pour moi. J’avais besoin de plus de challenge et je voulais plus de proximité avec ma clientèle.

En 2013

J’ai fait ma maitrise en psychoéducation à l’Université de Montréal (UdeM). Je suis revenue dans ma belle région du Saguenay Lac-Saint-Jean. Alors, j’ai obtenu mon permis de pratique de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec.

EN 2018

J’ai complété les démarches et j’ai obtenu mon attestation officielle me permettant de pratiquer comme médiatrice familiale. Je fais partie de l’association des médiateurs familiaux du Québec.

en 2019

J’ai décidé de poursuivre ma formation afin de devenir psychothérapeute. Ainsi, je suis présentement candidate psychothérapeute et si mes objectifs se maintiennent, je devrais obtenir mon permis de pratique en 2022.

et pour toujours

Je suis toujours à la recherche de perfectionnement. Garder mes connaissances à jour est primordial. Ainsi, j’ai fait diverses formations en attachement, en trouble de comportement, en santé mentale, en intervention systémique, en développement de l’enfance, en négligence, etc.

LES ÉPHÉMÈRES : LE BALADO COLLABORATION À UN PODCAST

Sans filet

J’ai partagé sans filtre😳 et je me sens mise à nue, mais le message est positif 🧡💜💙au final…je crois ! Souvent, les clients que je vois en consultation…des parents, me demandent comment je fais moi…et vu que je suis psychoéducatrice, on croit (à tort) qu’élever mes enfants est facile et que je ne me pose pas de questions. Ouf !!! 🤔 Si vous saviez à quel point je m’en pose !!!
 

Vulnérable moi aussi

Vous allez voir que je suis humaine comme tout le monde et parfois…souvent cordonnier mal chaussé🥿 hihi! Je fais de mon mieux et je me remets en question…un peu trop même ! Bref, il m’arrive d’avoir un sentiment d’imposteur…mais c’est peut-être pour ça qu’on trouve que je suis vraie et authentique comme professionnelle, car je ne juge pas…mais je comprends dans mes trippes ce qu’on peut vivre comme parent.
 
L’important, c’est de se relever, se remettre en question, se faire confiance…du moins essayer, aller chercher de l’aide, mettre des actions concrètes au quotidien et parlez-en!🙋‍♀️
Avec la pandémie, c’est plus difficile car on est coupé de nos réseaux mais pour votre mieux-être : osez demander de l’aide !🤝 C’est vos cocos et cocounes qui seront gagnants ! Car un parent qui va bien = un enfant qui va bien !
 

On fait tomber des tabous 

Ainsi, mon message est qu’être parent c’est un défi tous les jours et que même si c’est rempli de bonheur 🥰au quotidien, il nous arrive tous de trouver ça dur😨 et parfois être mère ne suffit pas pour s’épanouir…ben oui je l’ai dit ! Encore tabou en 2021, mais plusieurs mamans se sentent coupables de ressentir ce sentiment. J’en parle ouvertement ! Ainsi que bien d’autres tabous.🤐
 
Merci Les éphéMÈRES 🙏pour cette façon si humaine de nous amener à nous livrer sans jugement. Ton ouverture et ton empathie sont un vent de fraîcheur. Son message et sa mission sont justes parfaits. Allez aimer 👍sa page et abonnez-vous à son podcast.
Écrivez-moi vos commentaires si ça vous parle !
NOUVEL ÉPISODE DISPO sur les différentes plateformes d’écoute et par ici: https://linktr.ee/ephemeresbalado 🎧
Quand on a de l’énergie comme Cynthia et qu’on mord dans la vie à pleines dents, les projets stimulants se présentent, apportant avec eux leur lot de bonheur et d’adrénaline. On se sent flotter, invincible, motivée, vivante.
Jusqu’à ce que la fatigue s’installe. Une grande fatigue. Inhabituelle pour une femme comme elle. Les gestes mécaniques. L’impatience. Quelque chose ne tourne plus rond pour Cynthia. 🌧

MON APPROCHE

Je travaille dans ma pratique avec diverses approches selon les besoins de ma clientèle. Toutefois, je m’assure que ce que je rapporte à mes clients soit fondé sur les meilleures pratiques.

Les approches de ma pratique

Afin d’être simple et claire, je peux résumer les approches avec lesquelles je travaille. Je suis une éclectique, ce qui veut dire que j’utilise plusieurs théories provenant de diverses approches. J’aime travailler avec l’approche systémique et j’utilise aussi les approches cognitivo-comportementales. Les approches humanistes comme inhérentes à ma pratique. Je crois au potentiel de changement de chaque individu.

Les théories qui m’inspirent

Je me base sur les neurosciences et sur les données basées sur les théories de l’attachement. D’ailleurs, j’intègre les notions de trauma complexeslorsque nécessaire dans mes suivis. Dernièrement, j’intègre beaucoup les approches en lien avec la peine conscience et l’importance de l’acceptation de ce qui est et de l’engagement.

J’inclus dans mes approches les notions sur le développement de l’enfant, mais aussi sur l’importance du développement émotionnel comme nous le proche l’approche de la parentalité positive. Je suis une grande fervente de la fermeté bienveillante et de l’importance d’accompagner et d’accueillir nos enfants dans ce qu’ils sont. Aussi, je préconise l’approche responsabilisante chez nos enfants. Il est important qu’ils apprennent les impacts de leurs choix dépendants leur âge développement.

Accompagnement parental

Au niveau de la parentalité, je favorise beaucoup l’importance d’être une équipe parentale démocratique et d’assurer une coparentalié saine et fonctionnelle et ce, que l’on soit ensemble ou séparé. Je m’inspire grandement des avancés des chercheurs québécois en ce qui concerne les conflits de séparation et les situations d’aliénation parentale.

Inspiration suédoise

Bien entendu, on s’inspire aussi de ce qui se fait ailleurs dans le monde donc je suis à l’affût de ce que les études internationales peuvent nous apporter. Je dois admettre que tout ce qui vient des pays d’Europe du Nord est inspirant pour ma pratique. Les pays norvégiens ont beaucoup à nous apprendre dans plusieurs domaines. Qui sait, je vais peut-être déménager dans ce secteur un jour.

Je reste très terre à terre et concrète

Je vous rassure que lorsque je vous retrouve dans mes locaux, nous aurons les deux pieds dans votre réalité et mes outils sont concrets promis.

connexion

Déjà connecté ? Accéder à votre compte

Créer un compte

Communication coparentale
saine et fonctionnelle

Demandez votre outil gratuit

Pour optimiser votre coparentalité et améliorer la communication avec l’autre parent, cet outil vous donnera des pièges à éviter et des pistes de solutions.